Les Réflexes archaïques

Savez-vous que c’est le mouvement qui précède la pensée ?

Les réflexes archaïques sont des mouvements automatiques, involontaires qui apparaissent dès la vie fœtale et durant les première années de vie de l’enfant. Cette activité motrice primaire est la source du développement sensorimoteur et cérébral, qui à son tour, devient la fondation pour le futur mouvement intentionnel, l’apprentissage, le développement intellectuel, émotionnel et bien plus encore.

L’intégration progressive des réflexes archaïques au schéma moteur va contribuer à la myélinisation du réseau neuronal et développer les connexions vers les différentes parties du cerveau.

L’activation des schémas réflexes améliore le processus sensoriel, les compétences motrices, les capacités émotionnelles et cognitives (apprentissages scolaires, socialisation…) pour permettre aux enfants et aux adultes d’accéder à leurs ressources innées et leur plein potentiel.

Lorsqu’un enfant, un ado ou un adulte ne parvient pas à faire quelque chose malgré tous ses efforts, le bon réflexe c’est penser « réflexes archaïques » ! Le bilan est fait pour ça.

Avec des mouvements rythmiques, doux, non invasifs, l’enfant (ou l’adulte) va peu à peu devenir capable d’améliorer exactement ce dont il a besoin pour vivre des apprentissages heureux. Ces mouvements sont faciles à apprendre et sont peu nombreux. C’est ce que nous faisons lors des séances « Réenchanter les apprentissages ».

C’est la répétition, l’entraînement régulier et l’atteinte d’un mouvement juste, régulier, symétrique, coordonné, fluide et facile qui va produire les effets attendus. Les mouvements rythmiques d’intégration demandent engagement et courage. De belles valeurs à développer chez nos enfants et pour nous-même dans le contexte présent.

Dans le coaching « réenchanter ma vie », je mêle les mouvements réflexes aux itinéraires de croissance personnelle pour faciliter la mise en œuvre de vos nouvelles intentions. C’est une démarche neurosensorielle complète où le geste corporel soutient le geste mental et l’installe durablement.

Peu à peu le réseau des connexions entre le corps et le cerveau va pouvoir réellement soutenir tous les efforts et progrès réalisés dans les domaines des apprentissages, de la pensée, des émotions et des compétences corporelles. L’action se pose avec plus de justesse…

Pour les difficultés d’apprentissage, faire un bilan des réflexes archaïques est un axe utile, avant ou en complément de toute démarche vers un neuropsychologue ou un autre professionnel (orthophoniste, psychomotricien, ergothérapeute, psychopédagogue…).